Etudes en cours

I.    Le Monitoring des oiseaux nicheurs en zone humide
Depuis 2006, la réserve naturelle « Les Crénées » a été intégrée dans le programme de « monitoring des oiseaux nicheurs en zone humide » mis en place par la Station Ornithologique de Suisse à Sempach  (vogelwarte.ch)
Il s’agit en fait de plus de 70 zones humides qui sont considérées comme des « échantillons témoins » et dans lesquelles, chaque année, les oiseaux nicheurs sont recensés afin de suivre l’évolution de l’avifaune.

II.    Les recensements des oiseaux d’eau

 
              


Saviez-vous, que depuis presque 5o ans, trois fois par année (mi-novembre, mi-janvier, mi-mars), des centaines de bénévoles recensent les oiseaux d’eau à travers l’ensemble de l’Europe. Ces comptages organisés sous l’égide de Wetlands International, organisme à but non lucratif basé en Hollande, ont pour objectif d’évaluer de manière précise les populations de canards, oies, grèbes et autres hérons afin de pouvoir tracer une tendance en terme d’effectifs et de prendre si nécessaire les mesures de protection qui s’imposent.
Le Lac Léman tient un rôle particulier pour les canards hivernants de l’ensemble de l’Europe de l’Ouest et ce n’est pas moins de 97 747 oiseaux qui y ont été recensés en Janvier 2008. Le gros des effectifs est constitué par les morillons, un petit canard plongeur facilement reconnaissable à son plumage noir et blanc, ainsi que par les grèbes huppés, les milouins et les foulques.
Le secteur de Mies-Versoix est particulièrement prisé pour ces hôtes venus du froid. La faible profondeur de l’eau, la tranquillité des lieux et la présence de la moule zébrée comme ressource alimentaire, attirent chaque année dès la mi-novembre des milliers de canards.
Le Creux de Mies est alors un lieu de ballets d’envols et d’atterrissages, de plongées et de séances de recherche de nourriture. Parmi les espèces emblématiques, la nette rousse, canard plongeur se nourrissant principalement d’une algue, l’élodée et dont plus de 2 500 individus ont été recensés. Le milouin dont certains sujets viennent depuis l’Oural, est également très présent avec un maximum de 3 800 représentants.

              

La nette rousse plonge pour se nourrir d’élodée, une algue poussant dans les eaux peu profondes.



Au total c’est presque 10'000 oiseaux qui peuvent stationner en hiver dans le Creux de Mies, soit 10% des effectifs du Lac Léman.
C’est pour cette raison que tout le secteur a été classé en 2001 comme « Réserve d’Oiseaux et de Migrateurs d’importance nationale ». Ces zones de repos et de nourrissage sont en effet essentielles pour garantir la survie des espèces particulièrement celles soumises à une pression cynégétique dans le reste de l’Europe.
 

 
© 2009 Réserve Naturelle - Tous droits réservés - created by Crealize
created by Crealize